Les dimensions de l’univers, une vérité vertigineuse (suite)

 

La matrice carrée à dix dimensions de base, qui régit l’ordre combinatoire des interactions electrodynamiques fondamentales du modèle standard de la physique des particules élémentaire, au même titre que la suite combinatoire complète des éléments de l’ensemble des entiers naturels, que performe le roulement hélicoïdal du corps topologique de la droite réelle dans sa version matricielle, nous engage dans un nouveau paradigme. Celui-ci aborde les sciences fondamentales à travers un concept géométrique d’ordre algébrique complexe, unifiant l’ordre fonctionnel des fluctuations ondulatoires des singularités géométriques ponctuelles du vide quantique, en un espace, dit fonctionnel complet, normé et borné, générateur des principes et des lois qui régissent la complétude fonctionnelle de l’enceinte de notre univers. Voilà, en quelques mots, encore une fois divulguée, la raison des mathématiques, sous-jacente à tout ce que l’empirisme de la science physique serait en permanence appelé à justifier. Les dix dimensions de notre univers, sont tout simplement liées aux nombres de classes d’équivalences de familles de particules élémentaires, qui se résument à des corpuscules d’ondes, interdépendants, dont la sommation, par un inter-calage parfaitement bien codifié, étalent leurs intelligibilités aux isométries rugueuses et évolutives du monde sensible. EDDAAL.A

CONTACT:

EMAIL: papavaudou@yahoo.fr
Tel: 00229 9856 6657
skype: papa vaudou
http://www.maitreocculte.com/
http://maitreocculte.onlc.fr/