L’histoire de la matière, et la fonction du temps

 

L’histoire de la matière, remonte à la phase initiale de l’espace primordial, dit formel atemporel, dont les transformations ondulatoires gravitationnelles aboutissent à un seuil critique de transition qui les bascule vers un espace différencié et massif, appelé, l’espace-temps. Le tissage de la trame de ce dernier, prend naissance à l’instant  zéro dit effectif du monde sensible, marqué essentiellement par l’émergence de la gamme spectrale de la lumière, dont les propriétés cinétiques de liaison, déclenchent le confinent des interactions fondamentales significatives, à l’origine des forces électromagnétiques, puis nucléaires  faibles et fortes, qui régissent la résolution topologique de l’enceinte de notre univers. Quant à la force gravitationnelle, elle structure le fond de la phase primordiale, ou les interactions sont trop faibles pour être palpables. Le corps topologique de la droite réelle dans sa version matricielle, dicte le statut géométrique de la trame de cet espace, à travers le déploiement de ses singularités géométriques au même titre que l’ordre cinétique des ingrédients de base de la matière. Cette restreinte histoire, nous incite à comprendre tout simplement, que la pensée mathématique et la structure de l’espace fondamentale sont liées par un principe de causalité qui fait de la fonction du temps, un outil qui étale aussi bien le flux significatif de notre raisonnement intellectuel que la suite des évènements naturels, à l’origine du développement cyclique des rugosités évolutives du monde sensible. Entre ces deux concepts se dresse la fabuleuse vigilance de la conscience humaine, qui nous initie à apprécier le sens chronologique de la fonction du temps. Autrement dit, le corps topologique de la droite réelle, n’est pas seulement un réservoir numérique parfaitement ordonné et coordonné, mais c’est plutôt un modèle géométrique, sur lequel devraient se rapporter toutes les intelligibilités physiques ou morales de la nature, notamment, les fluctuations ondulatoires du vide quantique, qui performent un espace fonctionnel complet, normé et borné, connectant sans obstacle et sans paradoxe, toutes les singularités géométriques ponctuelles, régissant la complétude fonctionnelle de l’enceinte de notre univers. EDDAAL.A

CONTACT:

EMAIL: papavaudou@yahoo.fr
Tel:  +229 90 32 25 38
Whatsapp : +229 90 32 25 38